News
2016
21
JUIN
30
JUIN
3
JUILLET
4
JUILLET
30
OCTOBRE
Evénements - Traiteur
 
Groupe Progress
DG Résidences

CAP Services Hôteliers

Le titulaire de ce CAP contribue au confort et au bien-être de la clientèle en entretenant l'établissement hôtelier dans lequel il exerce.
Il travaille principalement dans les étages, mais il peut participer à la réception ou au service en salle. 
Ses principales activités portent sur l'entretien des locaux : 
nettoyage, préparation des chambres et des parties communes de l'établissement, gestion du linge (tri, stockage, envoi à la blanchisserie). 

Il peut aussi être amené à laver, repasser et effectuer de petits travaux de couture.
En restauration à l'étage, il prépare et distribue les petits déjeuners et les plateaux-repas, assure le réapprovisionnement des minibars. 
Enfin, il contribue à l'accueil de la clientèle, prend note des commandes et des réclamations. Le diplômé travaille sous l'autorité de la gouvernante ou du responsable d'exploitation dans les hôtels, les résidences hôtelières ou d'hébergement para-hôtelier (maisons de retraite, centres de loisirs…). 

Selon la taille de l'établissement qui l'emploie, il assure toutes les tâches visées plus haut ou exerce seulement les fonctions de valet de chambre, d'équipier, d'employé d'étage ou d'employé de services hôteliers.

La propreté pour objectif

Transformer une chambre d'hôtel en désordre en un lieu propre et frais, prêt à accueillir le client : telle est la mission de la femme (ou du valet) de chambre. 
Chaque matin, elle reçoit une grille de travail où sont indiquées les chambres à remettre en état, soit « à blanc », soit « en recouche ». 
Elle passe dans chacune d'elles en poussant un chariot garni de tous les produits de ménage nécessaires, ainsi que de serviettes et de draps propres. 

Elle assume également, par équipe, l'entretien des parties communes (couloirs, paliers, fenêtres...).
Chargée du petit déjeuner La femme de chambre peut aussi entretenir le linge, tâche dévolue à une lingère dans les grands hôtels. 
Dans de nombreux établissements, la femme de chambre met en place le buffet et les tables pour le petit déjeuner, prépare les boissons chaudes... et réapprovisionne le minibar dans les chambres. 
Elle signale à la gouvernante d'étage tout problème de matériel (détérioration, accessoires manquants...).

Compétences requises

Rapide et efficace

Soin et rapidité sont les qualités essentielles de la femme de chambre. 
Rigoureuse et douée pour l'organisation, elle sait économiser ses gestes pour se montrer efficace. 
Elle fait preuve également d'une bonne endurance physique.

Méticuleuse et méthodique

Son sens aigu de l'observation lui permet de détecter les éventuelles anomalies dans une chambre et, le cas échéant, d'en informer la gouvernante. 
Ponctuelle, ordonnée, méthodique et méticuleuse, la femme de chambre possède un grand sens de l'hygiène. 
Silencieuse et discrète, elle se montre serviable et prévenante vis-à-vis des clients, dont elle respecte l'intimité. 
Enfin, quelques notions en langues étrangères, sans être indispensables, facilitent parfois les relations avec la clientèle.

Intégrer le marché du travail

Dans les grandes villes

À Paris et dans les grandes villes, de nombreux hôtels manquent de femmes de chambre : les opportunités existent donc, d'autant que les établissements collectifs d'hébergement sont aussi pourvoyeurs d'emploi (hôpitaux, maisons de retraite, internats...), de même que les sociétés de sous-traitance... mais les salaires n'y sont pas toujours très attractifs.

Devenir gouvernante d'étage

Dans les hôtels de chaîne ou de luxe, une femme de chambre peut accéder aux fonctions de gouvernante d'étage. 
À condition d'accepter d'être mobile géographiquement, de faire preuve de motivation et de posséder une certaine aptitude à l'encadrement. 
Plus tard, elle peut devenir gouvernante générale, après un complément de formation. Mais ce type de poste n'existe que dans les grands hôtels.

Nos autres CAP :

  • CAP Cuisine
  • CAP Restaurant